safety-bus Aucun commentaire

Les exercices d’évacuation dans les bâtiments

En cas d’incendie, après l’activation de l’alerte incendie, l’évacuation du bâtiment est la première des choses à faire pour la sécurité des personnes. En entreprise, il est très important de respecter la sécurité des employés et des travailleurs. C’est pourquoi des exercices d’évacuation sont prévus dans le but d’avoir des entreprises prêtes à agir et à évacuer le personnel quand un incendie survient.

Les exercices d’évacuation : ce que dit la loi

Le Code du travail relatif aux exercices d’évacuation est clair, selon l’article R4227-39, « La consigne de sécurité incendie prévoit des essais et visites périodiques du matériel et des exercices au cours desquels les travailleurs apprennent à reconnaître les caractéristiques du signal sonore d’alarme générale, à se servir des moyens de premiers secours. Ces exercices et essais périodiques ont lieu au moins tous les six mois. Leur date et les observations auxquelles ils peuvent avoir donné lieu sont consignées sur un registre tenu à la disposition de l’inspection du travail. »

Les exercices d’évacuation ne sont donc pas facultatifs pour les entreprises. Elles ont l’obligation d’effectuer ces exercices 2 fois par an, tous les six mois, si elles veulent se conformer à la réglementation en vigueur. Le but de ces exercices est de permettre au personnel de reconnaitre le signal d’alarme et de savoir se servir des outils de premiers secours disponibles. C’est une obligation qui s’applique à toutes les entreprises, petites ou grandes.

Comment se déroulent les exercices d’évacuation ?

Il est important de préciser que l’entreprise qui aimerait effectuer ses exercices d’évaluation doit se tourner vers une société de sécurité privée afin de structurer et préparer les exercices. Ensuite, ils organiseront les exercices en trois principales phases :

–           Le diagnostic

C’est l’étape dans laquelle la société dresse un petit inventaire des moyens existants. Elle observe également comment sont structurés les locaux de l’entreprise (où sont situées les portes d’entrée, de sortie, la répartition des employés dans les locaux, etc.). La société devrait prévoir un plan d’évacuation qui stipule comment sera effectuée l’évacuation, et ce plan doit être affiché aux portes d’entrée et de sortie du bâtiment.

–           Formation du personnel

Il s’agit surtout pour la société de sécurité de former les salariés volontaires. L’objectif est de leur permettre de rapidement assimiler les règles de sécurités, de maîtriser les plans de l’entreprise, et d’être des guides-file en cas de catastrophe. Ils joueront également un rôle important quand il faudra informer les pompiers sur la situation géographique et les zones touchées par le feu.

–           La mise en situation

Elle est effectuée par les volontaires formés, les membres du personnel et les professionnels de la sécurité incendie. Une mise en situation est donc expérimentée, avec toutes les caractéristiques d’un incendie (les victimes, la fumée, l’alarme, etc.). Grâce aux exercices dirigés par les professionnels de la société de sécurité, chaque individu de l’entreprise connait ce qu’il a à faire en cas d’incendie, les consignes à respecter, les sorties les plus proches, etc. Il s’agit également pour eux d’aider les employés de savoir comment se conduire en cas d’attentat terroriste, comment se cacher, bloquer les portes et faire moins de bruits.

Les entreprises ont donc le moyen de montrer qu’elles sont responsables et respectueuses de la loi en ne négligeant pas ces exercices qui peuvent potentiellement sauver des vies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *