safety-bus Aucun commentaire

Comment préparer L’évacuation Générale

Afin de préparer les salariés à réagir efficacement en cas d’incendie ou d’accident, l’employeur doit mettre en place des exercices d’évacuation générale au moins deux fois par an. Découvrez comment préparer cette mise en situation grâce à nos conseils pratiques et nos propositions de formations pour les entreprises.

Quels sont les objectifs des exercices d’évacuation générale ?

Il est primordial de proposer des exercices d’évacuation générale à vos salariés pour qu’ils puissent adopter les bons réflexes. Même si vous avez déjà sensibilisé vos collaborateurs au risque incendie, la mise en situation pratique est la seule solution pour réduire le risque d’accident.

Les objectifs de la simulation d’une évacuation en cas d’incendie ou d’accident sont les suivants :

  • Sensibiliser le personnel à l’adoption d’un comportement adapté ;
  • Savoir reconnaître l’alarme et les signaux spécifiques en cas d’incendie ;
  • Connaître la localisation des refuges ou des espaces d’attente sécurisés ;
  • Repérer et utiliser les issues de secours et le point de rassemblement ;
  • Apprendre à appliquer les consigne de sécurité incendie ;
  • Vérifier le bon fonctionnement du système de sécurité incendie dans l’entreprise.

Comment organiser l’évacuation générale du bâtiment ?

Lors d’un incendie, l’évacuation a pour objectif de mettre en sécurité les salariés pour les protéger du danger. L’évacuation générale des locaux se fait vers un point de rassemblement situé à l’extérieur du bâtiment ou dans un espace sécurisé prévu à cet effet.

L’évacuation peut être déclenchée en cas d’incendie, de fuite de gaz ou de risque d’effondrement. En cas d’alerte à la bombe, de catastrophe naturelle ou de dispersion de produits chimiques, vous devez également évacuer votre personnel des locaux.

L’organisation d’un exercice d’évacuation doit s’effectuer en suivant scrupuleusement les 4 étapes suivantes :

  • Informer le personnel de l’existence d’un danger potentiel.
  • Accompagner les salariés en suivant le plan d’évacuation.
  • Vérifier que tout le personnel a quitté les locaux.
  • S’assurer que l’ensemble des salariés est présent sur le point de rassemblement.

Pour aller plus loin, consultez le programme de notre formation Équipier d’évacuation

Qui sont les acteurs de l’évacuation générale en cas d’incendie ?

Pour éviter que la panique générale ne s’empare des salariés de l’entreprise, il est important de former vos collaborateurs à l’évacuation générale. Certains membres de votre personnel pourront ainsi guider leurs collègues durant l’évacuation générale.

L’équipe d’évacuation se compose au minimum de 3 personnes en fonction de la taille de l’entreprise : un responsable, un ou plusieurs guide-files, un ou plusieurs serre-files :

  • Le responsable de l’évacuation est chargé de coordonner l’équipe pour évacuer plus efficacement le personnel. Il est l’intermédiaire entre la direction, les guides-files, les serre-files et les équipes de secours.
  • Le guide-file est chargé d’accompagner les salariés vers le point de rassemblement ou l’espace sécurisé. Il doit s’assurer de la présence de tous les collaborateurs à l’extérieur du bâtiment et avertir les serre-files en cas d’absence.
  • Le serre-file est la dernière personne à évacuer les locaux. Il doit s’assurer que personne n’est resté à l’intérieur de l’entreprise. Il doit notamment vérifier que les fenêtres et portes ont bien été fermées, que personne n’utilise l’ascenseur et qu’aucun salarié ne se trouve dans les toilettes.

Vous souhaitez former vos collaborateurs à l’évacuation générale en cas d’accident ? Consulter le programme complet de notre formation pour les membres de l’équipe d’évacuation.

Evacuation en cas d’incendie : que dit la législation ?

L’article R.44227-39 du code du travail encadre la mise en place des exercices d’évacuation générale et des essais périodiques du matériel de sécurité incendie.

Les exercices de sensibilisation et de simulation doivent être organisés au minimum tous les 6 mois. La date et le rapport de la mise en situation doit obligatoirement être consigné dans un registre, consultable à tout moment par l’inspection du travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *